• Accueil
  • arrow-small__rightVictorinox

Victorinox

Victorinox est le roi des couteaux suisses. La marque voit le jour en 1884 grâce à Karl Elsener. Cette année-là, il ouvre son atelier de coutelier à Ibach-Schwyz en Suisse. En 1891, il fournit pour la première fois ses couteaux à l’armée suisse. Avec ses produits de très haute qualité et innovants, Victorinox va rapidement connaître un succès international. Aujourd’hui, la marque helvétique commercialise cinq catégories de produits : des couteaux suisses, des couteaux ménagers et professionnels, des montres, des équipements de voyage et des parfums.

50 articles
  • Femme
  • Homme
  • Maison
Fitrer & trier​
50 articles

Victorinox est le roi des couteaux suisses. La marque voit le jour en 1884 grâce à Karl Elsener. Cette année-là, il ouvre son atelier de coutelier à Ibach-Schwyz en Suisse. En 1891, il fournit pour la première fois ses couteaux à l’armée suisse. Avec ses produits de très haute qualité et innovants, Victorinox va rapidement connaître un succès international. Aujourd’hui, la marque helvétique commercialise cinq catégories de produits : des couteaux suisses, des couteaux ménagers et professionnels, des montres, des équipements de voyage et des parfums.

Victorinox chez de Bijenkorf

En 1884, Karl Elsener créa son entreprise de coutellerie sans imaginer qu’il allait créer un objet révolutionnaire qui traverserait les siècles : le légendaire « Couteau suisse original ». Aujourd’hui, Victorinox produit et commercialise des articles de haute qualité partout dans le monde et dans différents domaines : couteaux suisses, couteaux de cuisine et professionnels, montres, bagages et parfums pour hommes. Ils sont tous à retrouver sur le site de Bijenkorf

L’impact culturel du couteau suisse

Le couteau suisse est un objet très populaire, au point que son nom est passé dans le langage commun : « C'est un véritable couteau suisse » signifie être multifonction, ingénieux et pratique. La nature polyvalente de l'outil a également inspiré un certain nombre d'autres gadgets. On parle aussi de « syndrome du couteau suisse » pour parler d’une recherche excessive de polyvalence. Enfin consécration pour cet objet : le couteau suisse a été ajouté à la collection du Museum of Modern Art de New York et du Munich State Museum pour sa conception.